Vous êtes ici : Devenir Auxiliaire Vétérinaire / Le métier d'auxiliaire vétérinaire

Le métier d'auxiliaire vétérinaire



Vous êtes passionné(e) par les animaux et vous cherchez un métier où vous serez en contact avec eux au quotidien ?
Le métier d'auxiliaire vétérinaire est peut-être fait pour vous !

On compte aujourd'hui en France environ 14.000 auxiliaires vétérinaires, dont 50 % sont à temps partiel. Le métier est en grande majorité féminin, puisque 9 auxiliaires sur 10 sont des femmes.

 

C'est un métier de services :
- au service du vétérinaire qui soigne les animaux malades : l'auxiliaire l'accompagne dans certains actes de soins, y compris dans le cadre d'interventions chirurgicales.
- au service des clients, propriétaires des animaux : l'accueil, le conseil, le suivi et l'organisation de travail de l'auxiliaire sont des performances attendues par les clients. Il peut par ailleurs est confronté à la souffrance des animaux et de leurs maîtres.
- au service de l'hygiène des locaux : les clients et leurs animaux doivent être accueillis dans le meilleur cadre, en toute sécurité.

Les compétences pour devenir auxiliaire sont nombreuses : il doit savoir agir dans le domaine de la santé animale, manipuler les animaux, aider le vétérinaire pour certains actes de la médecine vétérinaire, procéder à toutes les mesures d'hygiène imposées dans un contexte de soins et une exigence au quotidien.
Le domaine commercial est tout aussi important : vendre des produits de nutrition animale ou de parapharmacie en conseillant la clientèle est indispensable à l'économie du cabinet et à la satisfaction des clients.
Des compétences en organisation et en secrétariat répondent à la fonction d'interface de l'auxiliaire entre les clients et le vétérinaire.

Découvrez en vidéo la journée type d'une ASV

reportage réalisé en partenariat avec SantéVet

Qualifications ASV et AVQ, la différence

Le GIPSA est l'unique organisme habilité à délivrer les qualifications d'Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) et Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ), seules reconnues par la profession vétérinaire.

Les missions de l'ASV et de l'AVQ sont regroupées en 4 domaines de compétences :

1. Relation client
L'auxiliaire accueille et conseille le client, à la clinique ou par téléphone, le renseigne sur la réglementation, l'entretien et les besoins de son animal. Il délivre les produits vétérinaires en suivant scrupuleusement la réglementation de la profession, et anime l'espace d'accueil et de vente de l'entreprise vétérinaire.

2. Assistance administrative
L'auxiliaire assure le secrétariat et les encaissements, organise les rendez-vous pour une bonne gestion du planning, met à jour les dossiers clients, assure le suivi des stocks et la gestion des commandes et dans certains cas participe à la comptabilité de l'entreprise.

3. Prévention, hygiène et sécurité
L'auxiliaire veille à l'hygiène et à la désinfection journalière et systématique des locaux, du matériel, des cages et des animaux, dans le but d'éliminer les risques infectieux. Il utilise les méthodes et le moyens de prévention et de sécurité pour prévenir les risques professionnels.

4. Assistance technique
L'auxiliaire prépare le matériel médical selon les indications du vétérinaire, assure la contention des animaux pour les examens et les soins, assiste le vétérinaire dans la réalisation des soins, des examens et des interventions chirurgicales. Il participe enfin au suivi des animaux hospitalisés.

>> Devenir ASV ou AVQ ?

La qualification ASV est inscrite au RNCP (Répertoire National des Qualifications Professionnelles), reconnu par le Ministère de l'Agriculture et le Syndicat National des Vétérinaires d'Exercice Libéral (SNVEL). Elle correspond à un titre de niveau IV et est classée à l'échelon 5 des emplois de la Convention Collective Nationale Vétérinaire des personnels non vétérinaires. La formation ASV s’inscrit dans un contrat de professionnalisation, une période de professionnalisation, ou un contrat d’apprentissage selon les régions, d'une durée de deux ans. 

Le titre AVQ est un certificat de niveau V, il est classé échelon 4 de la Convention Collective Nationale Vétérinaire des personnels non vétérinaires. Le parcours AVQ correspond à la 1ère année de la formation. Les candidats qui continuent la formation en 2nde année suivent alors le parcours ASV. La formation AVQ s’inscrit dans un contrat de professionnalisation ou une période de professionnalisation d'un an.

Le GIPSA diplôme entre 350 et 400 ASV chaque année, et le nombre de postes disponibles s’équilibre avec la réalité des intentions de recrutement.

Où exercer le métier d'auxiliaire vétérinaire ?

L'auxiliaire vétérinaire peut travailler dans un cabinet, une clinique ou un centre hospitalier vétérinaire. Dans la plupart des cas, les entreprises comptent moins de 10 salariés.

Les structures vétérinaires peuvent être spécialisées dans certains domaines :
- canine
(chien, chat),
- rurale
(animaux de rente, ovin, bovin…),
- équine
,
- NAC
(furet, tortue, serpent …),
- mixte
.

Selon l'endroit où se trouve la structure, les missions de l'auxiliaire peuvent être légèrement différente :
- en ville : la clientèle est majoritairement canine. L'auxiliaire assiste régulièrement le praticien dans la journée. Il peut avoir des horaires réguliers ou d'astreinte pour répondre aux urgences, le soir ou le wwek-end. Cela dépend de la structure dans laquelle il travaille.
- en campagne : la clientèle est majoritairement composée d'éleveurs. L'auxiliaire est moins régulièrement en contact avec le vétérinaire, qui part une bonne partie de la journée en tournée dans les élevages. Les compétences des l'auxiliaire sont centrées sur une bonne connaissance des filières de production animale ou de la filière équine, de la réglementation sanitaire, des races : bovin, caprin, ovin, etc. De la même manière, l'auxiliaire peut avoir des horaires réguliers ou d'astreinte.

Du fait de leurs compétences en santé animale, les ASV bénéficient de l’équivalence du Certificat de Capacité Animaux domestiques, et peuvent donc également trouver des débouchés dans d’autres secteurs animaliers (élevage, éducation canine, animalerie, refuges…).